Delphine Noly

Parcours

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

C’est à l’École Nationale des Arts de Dakar que Delphine Noly se forme au jeu d’acteur, à la danse contemporaine et traditionnelle ainsi qu’aux percussions avant d’être initiée à la kora et au chant. De retour en France, en 2005 elle intégre la Cie la Tortue à Besançon. Ensemble, elles créent des spectacles qui explorent les liens entre conte et théâtre, récit et musique, voix parlée et voix chantée dans une écriture scénique qui met en jeu le corps et l’espace. Parallèlement à son travail de création, Delphine participe dès 2003 au Labo de recherche de la Maison du Conte dirigée par Abbi Patrix. Elle rencontre Praline Gay-Para et collabore à des projets collectifs de collectage de récits
notamment avec Pepito Matéo et à des performances mêlant récit, mouvement et musique. En 2006 la chorégraphe Pascale Houbin – Compagnie Non de Nom l’invite à participer au spectacle Faits et gestes pour un duo de récits chorégraphiés.
Delphine Noly pose sa voix et sa kora dans le film La danse, l’art de la rencontre (Grand Prix Golden Prague 2007) diffusé sur Arte et réalisé par les chorégraphes Dominique Hervieu et José Montalvo. En 2007 également, Delphine Noly rejoint la Compagnie du Cercle – Abbi Patrix. Elle participe aux sessions de recherche, aux projets et aux 3 dernières créations de la Compagnie du Cercle, dont L’Os à voeux (2010) et Er- Töshtük (2012).
De cette collaboration naît, en 2009, Sage comme un orage, création jeune public de Delphine Noly (coproduction – Cie la Tortue, Compagnie du Cercle, Maison du Conte de Chevilly Larue, avec l’aide à la production dramatique de la Drac Franche-Comté). En décembre 2014, Delphine Noly crée DZAAA ! en duo avec la violoncelliste Rebecca Handley, librement inspiré du roman Mongol de Karin Serres qui tourne actuellement.

Laisser un commentaire